Le digital, un bon complément aux médias traditionnels

Blog Figaro Nautisme, 8 juillet 2013, Servane Dorléans

Les Français font désormais un usage quasi quotidien de Facebook et autre Twitter et sont clairement convertis aux réseaux sociaux.

D’après le baromètre annuel des réseaux sociaux* publié récemment par Médiamétrie, 32 millions de Français sont désormais inscrits sur un réseau social. C’est donc désormais près d’un Français sur deux (80% des internautes) qui se connecte ainsi à Facebook, Twitter, Google + ou encore LinkedIn. En mai 2012, ils n’étaient que 77%. L’habitude est devenue quasi quotidienne, puisque désormais, deux personnes sur trois se connectent à ces réseaux tous les jours. Facebook demeure le premier réseau social avec plus de deux internautes sur trois inscrits. Twitter et Google + touchent près de 20% des internautes, avec +5% de pénétration en un an, soit un tiers d’inscrits supplémentaires pour les deux réseaux. Plus d’un internaute sur huit est inscrit à LinkedIn. Instagram compte 5% des d’internautes adeptes. Jusqu’où l’engouement ira-t-il ? Twitter, Google + et LinkedIn tirent leur épingle du jeu en prenant la tête du peloton des réseaux sociaux gagnant le plus de visiteurs. Un internaute sur cinq est ainsi inscrit sur Twitter et Google +. Linkedln, lui, attire une personne connectée sur huit. Retenons de cette étude que le grand catalyseur de la discipline est Facebook avec 31,1 millions de visiteurs uniques et 05h02mn de temps moyen passé sur le site par visiteur. Certes nous sommes bien loin des 03h50 de consommation quotidienne de notre sacro sainte TV française (durée d’écoute moyenne sur l’année 2012 publié par Médiamétrie en début d’année 2013) mais force est de constater que l’usage des médias sociaux, en progression forte auprès des Français, ne fait pas baisser la consommation TV (+ 3 minutes en 2012 selon Médiamétrie).

Le sport et la consommation média des Français

Nous vous révélons aujourd’hui les chiffres REPUCOM issus du sondage SPONSORLINK** de Mars 2013. « On constate l’explosion du suivi du sport sur Internet, désormais le second canal d’accès au sport pour les Français », commente Julien Vivier, expert opinion de REPUCOM, le leader français et mondial des études dédiées au sport et au sport business. A l’heure où l’offre médiatique du sport subit de nombreux changements (diffusion de compétitions sur des chaines payantes, déploiement des réseaux sociaux, accélération de l’évolution des supports de consommation,…), on observe des changements majeurs dans la consommation médiatique du sport. – La télévision gratuite demeure le média roi pour suivre l’actualité sportive (83% d’utilisation) – Internet, notamment sur PC, est aujourd’hui le 2e média utilisé pour suivre l’actualité sportive par 76% des amateurs de sport – Les médias traditionnels (radio, 69%), PQR (58%), PQN (57%), presse gratuite (51%), presse magazine (43%) devancent toujours les modes de consommation purement digitaux comme Internet sur mobile (39%), les réseaux sociaux (38%) ou Internet sur tablette (29%).

« Concernant les médias sociaux, Facebook et Youtube sont les deux dominants en la matière », ajoute Julien Vivier. Sur les réseaux sociaux, Facebook (profil des équipes consultés par 60% des utilisateurs de réseaux sociaux et comptes des joueurs par 55% d’entre eux) devance nettement Twitter (Twitter des équipes : 28%, Twitter des joueurs : 27%). Auprès de la tranche 18-30 ans, Facebook s’impose même comme le 2e média derrière la TV. A noter que Facebook est d’ailleurs d’abord utilisé comme un média traditionnel pour suivre l’actualité, les résultats et le live mais aussi comme un moyen d’échange, de partage et de socialisation. Côté vidéo, la palme revient à Youtube (59), largement en tête devant Dailymotion (38%). Enfin, les forums (40%) et les blogs (30%) sont toujours consommés mais ne font pas partie des supports les plus dynamiques.

La consommation media des Français en voile

En ce qui concerne les Français intéressés par la voile, Julien Vivier souligne que « le profil socio-démographique de la communauté voile influe fortement sur sa consommation des médias pour suivre l’actualité du sport. La communauté voile est surconsommatrice de médias pour suivre l’actualité par rapport au grand public ». Il faut donc rester encore raisonnable sur une digitalisation excessive auprès des cibles voile. Si la TV gratuite et Internet via PC sont les deux points clés d’accès au sport pour les intéressés à la voile, nos médias traditionnels que sont la presse écrite (nationale, régionale ou gratuite) puis la radio sont aujourd’hui les canaux d’informations clefs pour les Français intéressés par la voile. Les réseaux sociaux pour ces captifs voile, Facebook en tête, sont dans la norme de la consommation des Français et du sport.
*L’étude Médiamétrie a été conduite online en mai 2013, auprès d’un échantillon de 3 019 internautes âgés de 13 ans et plus. **Sponsorlink by Repucom, est un sondage réalisé en décembre 2012 et en Mars 2013, auprès d’un échantillon de 1000 personnes par vague représentatif des Français

http://nautisme.lefigaro.fr/blogs/servane-dorleans-5/2013-07-08-10-00-45/le-digital–un-bon-complement-aux-medias-traditionnels-11137.php