Naming Rights : Progression supérieure à 100% des investissements du secteur des télécommunications depuis 2012-2013 en Europe et en Amérique du Nord

Paris, le 21 mai 2015 – Tendance majeure en Amérique du Nord et grandissante en Europe, le « Naming Rights » est le fait de nommer un stade, une salle de spectacle ou plus généralement un lieu du nom d’un sponsor. Dans son édition 2015 du « Naming Rights Report » à paraître aujourd’hui, Repucom analyse l’évolution de ce phénomène.

Parmi les évolutions notables du rapport, le secteur des télécommunications a vu ses investissements pour ce type de sponsoring progresser de 103% (+36 millions de dollars) depuis la saison 2012-2013 dans le football européen et dans les ligues majeures nord-américaines (NFL, NBA, MLB, NHL, MLS).

Naming-Rights-Report-2015

A l’heure où les fans souhaitent partager leurs émotions, opinions et expériences, notamment via les réseaux sociaux, la digitalisation des stades et lieux d’entertainment est devenue un enjeu majeur. Cependant, la plupart des stades dans le monde ont été confrontés à des problèmes de connexion. Les entreprises du secteur des télécommunications trouvent là une formidable plateforme d’exposition pour leur savoir-faire à travers des partenariats avec des stades, et en particulier via le « Naming Rights ».

En Amérique du Nord, depuis la saison 2012-2013, le montant des investissements des entreprises de télécommunications pour des partenariats de « Naming Rights » a augmenté de 68% (+20 millions de dollars). L’augmentation est encore plus importante dans le football européen sur la même période puisque les investissements des entreprises de ce même secteur ont augmenté de 266% (+16,2 millions de dollars).

Naming-Rights-Report-2015

La connexion Wi-Fi et l’expérience spectateur comme priorités

Les stades et leurs sponsors du secteur des télécommunications s’attèlent, à travers ces partenariats de « Naming Rights », à offrir aux spectateurs une expérience enrichie. Premièrement en connectant des milliers de fans simultanément grâce à un réseau mobile et Wi-Fi de meilleure qualité. Deuxièmement en proposant diverses applications mobiles permettant d’engager les fans avant, pendant et après les matches grâce à des services exclusifs et interactifs.

Parmi les sponsors insufflant cette tendance, AT&T, acteur majeur des télécoms aux États-Unis, est devenu en 2013 le partenaire « titre » du stade de l’équipe de football américain des Dallas Cowboys, l’AT&T Stadium. Officiellement renommé « Wembley stadium connected by EE » depuis février 2014, le fournisseur anglais d’accès à Internet EE et le stade de Wembley veulent faire de ce dernier le « stade le mieux connecté au monde ». Enfin, le nouveau stade de la franchise de MLS des San José Earthquake a été inauguré en mars 2015 sous le nom d’Avaya Stadium, du nom du spécialiste des solutions de communication californien.

Des opportunités pour les stades et les sponsors

Pierre-Emmanuel Davin, Directeur de Repucom France analyse : « Les investissements majeurs des acteurs des télécommunications en « Naming Rights » s’inscrivent totalement dans la tendance actuelle des stades connectés. Dans le monde entier, et en particulier en Amérique du Nord, les stades ou infrastructures liés à l’entertainment s’équipent des dernières technologies d’accès à internet dans le but d’enrichir l’expérience des fans. »

« De plus en plus d’acteurs des télécommunications utilisent ainsi des partenariats du type « Naming Rights » afin de démontrer à leurs clients – fans et entreprises – la valeur de leurs services. Avec tous les nouveaux stades construits et rénovés, et ce besoin de connexion, nous devrions voir de nouveaux partenariats de ce type voir le jour très prochainement. »

Le « Naming Rights Report » est disponible, cliquez ici pour le télécharger

 

Note :

Sont inclus dans le calcul des investissements :

Amérique du Nord : les stades des équipes de NFL, NBA, MLB, NHL, MLS

Europe : les stades des équipes de 1ère et 2ème division des 54 membres de l’UEFA ainsi que les stades des équipes nationales