Tour de France 2016 : 4 jeunes cyclistes à la loupe – qui est la nouvelle star française ?

Paris, le 30 juin 2016 – A deux jours du début du Tour de France, les questions se posent sur la nouvelle star du cyclisme français. Alors que Thomas Voeckler et Sylvain Chavanel ont longtemps tenu le haut de l’affiche, l’indice Repucom Celebrity DBI qui permet de détecter les tendances en analysant l’impact marketing des célébrités met en avant 4 coureurs de la nouvelle génération : Thibaut Pinot (FDJ), Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Bryan Coquard (Direct Energie) et Nacer Bouhanni (Cofidis).

Le Score DBI qui est une note sur 100 qui agrège plusieurs critères (notoriété, sympathie, aspiration, intérêt, sponsoring, influence, trend-setter, confiance) et permet de calculer l’influence en termes de sponsoring. Sur la base des analyses de juin 2016 auprès des Français (échantillon de 500 répondants représentatifs de la population française), ces quatre coureurs bénéficient d’une notoriété relative : Pinot (40,32%), Bardet (29,94%), Coquard (24,55%), Bouhanni (22,95%). Mais on note que sur les critères d’image (hors notoriété – évalués parmi les Français connaissant les coureurs), ils sont à des niveaux comparables à Thomas Voeckler, la star du cyclisme français, mais aussi au-dessus des têtes d’affiche du Tour de France dont Alberto Contador et Christopher Froome.

Thibault Pinot échappé, Romain Bardet en chasse-patate et les sprinteurs dans l’aspiration

Parmi cette nouvelle génération, Thibaut Pinot est le cycliste français qui a le plus fort impact marketing (Score DBI : 49,32/100). Il se démarque principalement sur la notoriété par rapport à ses trois concurrents. En effet, 40% des Français déclarent le connaitre. Sa 3ème place lors du Tour de France 2014 a marqué les esprits et sa victoire en 2015 sur l’étape de L’Alpe D’Huez a conforté sa position de grand espoir français.

Autre espoir pour le classement général, Romain Bardet reste un peu en retrait en termes de notoriété (29,94%) malgré une 6ème place lors du Tour 2014 et une victoire d’étape en 2015. Les sprinteurs Bryan Coquard (24,55%) et Nacer Bouhanni (22,95% – qui a annoncé mercredi son forfait pour la course) qui n’ont pas encore décroché de victoire sur la Grande Boucle sont encore peu identifiés par le grand public.

Sur les attributs d’image, ces 4 coureurs ont des notes très proches. Cependant, on note que Bryan Coquard, qui est également médaillé d’argent aux JO 2012 en cyclisme sur piste, est #1 sur tous les critères. Parmi les évaluations notables, il apparait comme le plus sympathique (note 72,22/100) et celui qui inspire le plus confiance (note 64,36/100) parmi ceux qui le connaissent.

Jérôme Bouchat, Directeur adjoint Repucom France / Belgique explique :

« Le cyclisme est un sport très populaire et sa plus belle vitrine est sans aucun doute le Tour de France par son impact médiatique et économique mondial. Pour les marques présentes, c’est aussi une plateforme marketing puissante. Si celles-ci communiquent via les équipes et l’organisation du Tour, elles peuvent aussi le faire par l’intermédiaire des coureurs, surtout si ceux-ci suscitent la sympathie et la confiance du grand public. La nouvelle génération de cyclistes français bénéficie d’une image positive sur laquelle les marques, en choisissant les ambassadeurs qui s’intègrent à leurs valeurs, vont pouvoir capitaliser afin de toucher leurs consommateurs. Leur capacité à décrocher des victoires ou à enflammer des étapes lors de ce Tour 2016 permettra de développer encore leur potentiel marketing. »