UEFA Champions League – Barça vs. Juve : le match des chiffres

Paris, mercredi 3 juin 2015 – La finale de l’UEFA Champions League oppose, ce samedi 6 juin, le FC Barcelone à la Juventus FC au Stade Olympique de Berlin. Si sur la pelouse ces deux équipes vont se disputer le graal du football européen, les insights Repucom montrent que sur d’autres terrains les Blaugranas devancent leur rival d’un soir.

Droits médias, sponsoring, billetterie et valeur des joueurs

En termes de revenus, les droits médias annuels TV et radio des deux équipes sont sensiblement équivalents, puisque le FC Barcelone reçoit 161 millions d’euros quand la Juventus FC en reçoit 151 millions. En revanche pour les revenus sponsoring, les montants sont en faveur du premier cité. Sur la saison 2013-14, le club catalan a généré plus du double du club turinois (160 millions d’euros contre 60 millions d’euros). Pour la saison 2014-15 le FC Barcelone compte 36 partenaires, soit 9 de plus que la Juventus FC (27).

Les revenus de billetterie, évidemment liés à la capacité des stades, montrent la supériorité du club espagnol, puisque l’affluence moyenne était cette saison de 76 737 spectateurs au Camp Nou contre 38 446 au Juventus Stadium avec des tarifs sensiblement supérieurs à Barcelone.

Quant à la valeur des joueurs, elle est évaluée à 592 millions d’euros pour le FC Barcelone alors qu’elle est estimée à 320 millions d’euros pour la Juventus FC.

Les médias sociaux comme générateurs de revenus supplémentaires

Au niveau mondial, 540 millions de personnes se déclarent intéressées par le FC Barcelone et 290 millions par la Juventus FC. Sur Facebook, le club espagnol compte 83 millions de fans contre 18 millions pour son adversaire du soir. Et la différence sur Twitter est encore plus grande lorsqu’on prend en compte leurs comptes principaux respectifs. Cependant ces chiffres ne reflètent qu’une vue partielle de l’histoire.

Pierre-Emmanuel Davin, Directeur de Repucom France, analyse : « La domination du FC Barcelone et son impact hors des terrains n’est pas vraiment une surprise. Sa base mondiale de fans, ses joueurs prestigieux ainsi que son palmarès le placent au-dessus de la plupart des autres clubs ».

« Mais même sans une audience aussi importante que celle du FC Barcelone sur les réseaux sociaux, tous les clubs peuvent générer des revenus supplémentaires grâce à une compréhension de leurs fans sur le digital et une communication adaptée. Par exemple, le compte principal Twitter de la Juventus FC (@juventusfc) dénombre près d’1,9 million de followers (15 millions pour le compte principal du FC Barcelone (@FCBarcelona)). Et la manière d’engager les fans de la part du club italien, ainsi que les bénéfices d’une exposition plus forte grâce à leur parcours en UEFA Champions League, leur a permis d’augmenter de 30% leur nombre de followers au cours de cette saison (19% au FC Barcelone) ».

« Le nombre d’engagements (retweets, mentions et réponses) sur Twitter mis en relation avec le nombre de followers est également révélateur. Ainsi, le compte @JuventusFC a généré 2,8 millions d’engagements pour 1,9 million de followers lors de cette saison (contre 9 millions pour @FCBarcelona avec 15 millions de followers). Comprendre cet engagement – c’est-à-dire quels types de fans s’engagent, quels contenus fonctionnent le mieux, quelles plateformes sont utilisées – et l’adresser de manière optimale permettra à un club de le transformer en revenus supplémentaires ».